Le bouddhisme est-il une religion ?

La réponse dépend de deux éléments : d’une part de ce que l’on entend par religion et d’autre part de l’école bouddhiste dont on parle.

Qu’entend-on nous par « religion » ?

Pour Lactance (250-325) religion a pour étymologie religare qui signifie en latin « relier », la religion étant pour Lactance ce qui relie à Dieu. Le bouddhisme n’étant pas théiste, si on en reste à cette définition, alors le Bouddhisme n’est pas une religion.

Si maintenant on porte un regard plus sociologique sur les religions, le bouddhisme en a alors toutes les caractéristiques. En effet il comporte un clergé, des fidèles, des rituels, des temples… Un touriste qui irait dans un pays bouddhiste pourrait même légitimement se demander l’intérêt d’une telle question tant il lui paraîtrait évident que le bouddhisme est une religion.

Ainsi la réponse à notre question dépend de ce que l’on entend par religion. Mais pas seulement…

 Une Tradition protéiforme

En juin 2007 j’ai été contacté pour présenter le bouddhisme en binôme avec une moniale zen1. A la fin de la présentation, une personne nous posa la question qui fait l’objet de notre article. La moniale me fit un signe me faisant comprendre qu’elle souhaitait répondre à la question. Avec une certaine force elle affirma que le bouddhisme était une religion. Pour étayer son propos elle nous parla de ses voyages au japon et de la « foi qui anime les bouddhistes » dont elle avait été témoin.

Tous les bouddhistes ne sont pas du même avis.

Les regards que portent les différentes Églises chrétiennes (catholique, orthodoxe et protestante) sur le Christ, Dieu, la Bible, sont extrêmement proches ; leurs divergences proviennent bien davantage de la manière dont elles comprennent et structurent leurs communautés. En terme technique on dirait que leurs divergences sont plus ecclésiologiques2 que théologiques3.

Du côté bouddhiste il en va autrement ; il existe entre les différentes branches du bouddhisme de véritables différences sur le regard qu’elles portent sur le Bouddha, l’univers, le salut… Leurs divergences sont bien plus structurantes, bien plus fondamentales que celles qui divisent les Églises chrétiennes.

Ces différences profondes entre les diverses écoles bouddhistes font que le terme « religion » est plus pertinent pour certaines écoles que pour d’autres. A travers l’examen du theravada (petit véhicule) nous allons voir pourquoi le terme de « religion » semble inapproprié pour qualifier cette école. Puis, inversement, nous verrons comment les spécificités du mahayana (grand véhicule) rendent plus pertinent le qualificatif de religion à son égard.

Le mahayana (grand véhicule)
Le theravada (petit véhicule)