La réforme illusoire

Qui sont les réformateurs ?

Le Coran et la sunna (Tradition du Prophète) légifèrent dans tous les domaines : religieux, politique, économique, social, vestimentaire, alimentaire, etc…

Le problème est que l’application de ces lois, la pratique de l’islam dans son intégralité est incompatible avec les valeurs occidentales1 et plus concrètement avec un mode de vie occidental.

Comme l’écrit Soheib Bencheikh (photo à droite), fer de lance des réformateurs :

« La foi qui anime les musulmans les met en face d’un vrai dilemme. La pratique intégrale de l’islam ne peut se faire sans marginalisation, et la négligence de cette pratique donne un fort sentiment de culpabilité. »2

« Aujourd’hui (…) la majorité des musulmans vivent leur religion dans la modération. Mais cela ne va pas sans malaise. Car cette modération n’est pas le fruit d’un travail cohérent et convaincant ; elle est dictée par l’instinct, par le bon sens, ou simplement par pragmatisme et le besoin de sociabilité. »3

Les réformateurs sont les musulmans qui souhaitent transformer l’islam pour le rendre compatible avec « la modernité ». Les réformateurs adhèrent à l’islam et aux valeurs occidentales et veulent créer un « islam occidental », un islam dont la pratique intégrale pourrait se faire sans marginalisation.

On peut distinguer deux tendances chez les réformateurs : la première pense qu’il est possible d’opérer une relecture, une nouvelle interprétation de l’ensemble des sources de l’islam qui le rendrait compatible avec les valeurs occidentales. La seconde tendance pense qu’une telle relecture est impossible, qu’il y a des éléments appartenant aux fondements de l’islam qui sont intrinsèquement incompatibles avec les valeurs occidentales. Il faut donc déclarer obsolète, supprimer voir condamner certaines parties du Coran et de la sunna afin d’obtenir un islam compatible avec la modernité.

Certains réformateurs s’inscrivent clairement dans l’une ou l’autre de ces deux tendances, d’autres réformateurs oscillent entre les deux.

Aussi légitime et louable que puisse être la démarche des réformateurs de vouloir créer un islam compatible avec les valeurs occidentales, nous allons voir que les chemins empruntés pour faire émerger cette nouvelle théologie musulmane constituent autant de voies sans issue. Aujourd’hui, cette hypothétique théologie musulmane occidentale se révèle être plus un leurre rassurant les occidentaux qu’une réelle alternative pour les musulmans.

Explications

1 On appelle ici « valeurs occidentales » ou « modernité », le paradigme occidental c’est-à-dire les droits de l’Homme, la démocratie, la liberté d’expression, la laïcité etc…
2 BENCHEIKH Soheib, Marianne et le Prophète, Paris, éditions Grasset et Fasquelle, 1998, p. 145.
3 Ibid., p. 146.

La stratégie des islamistes
Islamisation de la France