Résistance Iranienne : découvrez le parcours de mariam rajavi

Résistance Iranienne

Maryam Radjavi est, la combattante exemplaire qu’attendaient de nombreuses femmes Iraniennes. Dans son combat pour l’instauration d’un régime démocratique, elle prône le respect des Droits de l’Homme, sa libération contre la dictature religieuse et la sortie du pays de la crise. Son parcours tumultueux et ses nombreux combats n’ont fait qu’agrandir son désir pour un Iran plus libre.

Une héroïne de la résistance Iranienne

Issue d’une classe moyenne, maryam radjavi a fait des hautes études en ingéniorat dans un Université technologique. Ayant gravi chacun des échelons, elle est devenue aujourd’hui une politicienne renommée. Depuis 1993, elle est à la tête du Conseil National de la Résistance Iranienne et de l’Organisation des Moudjahidines du peuple Iranien (OMPI). Son combat s’accentue sur la lutte contre l’intégrisme islamiste et le fondamentalisme qui, selon elle, sont les causes de nombreuses guerres dans le monde d’aujourd’hui. Dans son combat en faveur de l’opposition iranienne, Maryam Radjavi fait marquer son désir de faire respecter les Droits de l’Homme et aussi de la Femme. Pour un Iran libre, elle condamne l’oppression religieuse infligée aux femmes et aux hommes, et réclame un pied d’égalité au niveau de toutes les institutions. Même si l’organisation pour la résistance iranienne a été qualifiée d’islamo-marxiste, l’héroïne a toujours poursuivi son combat et condamne la façon du monde de voir les moudjahidines comme un peuple extrêmement gauchiste. En fait, elle tire ses principes d’une idéologie pour un Islam égalitaire selon le Coran.

Un combat pour un Iran libre

Pour le peuple iranien, Maryam Radjavi est aujourd’hui le grand porteur de message à travers le monde, car elle démontre parfaitement le désir de nombreux iraniens à accéder à un changement démocratique. En effet, ces dernières années, elle a su gagner en force même au niveau international, car elle a pu inciter de nombreux pays à soutenir son combat par le biais des institutions dont elle dirige. Selon cette militante, l’instauration de la démocratie et de liberté est le grand pas qui mène à la libération du peuple iranien. Par la même occasion, elle profite de cette éloquence pour retirer l’OMPI de la liste des dangereux terroristes mondiaux. La résistance iranienne gagne ainsi en taille et poursuit son combat acharné. Elle a aussi fondé un mouvement pour la justice en faveur des victimes du massacre en1988. Aujourd’hui encore, elle clame haut et fort pour que justice soit faite pour tous ceux qui ont été massacrés, en condamnant tout acte extrémiste, quitte à abolir la peine de mort.

Pour le respect des Droits de l’Homme

Dans son parcours, Maryam Radjavi a toujours été un fervent défenseur des droits de l’Homme. Ce personnage clé de l’opposition iranienne démontre dans toutes ces actions qu’elle ne prend des positions que sur des intérêts prônant sur des principes respectant les droits fondamentaux de l’Homme. Les idéologies divergentes qui ont été présentes sur le territoire iranien selon elle, n’a crée aujourd’hui que des massacres aussi sanglants qu’inhumains sont-ils. Elle incite ainsi l’occident à se défaire de cette politique fondamentaliste et opprimant qui accentue les tensions. Aujourd’hui, il est temps de faire respecter les Droits de l’Homme et surtout de la Femme en acceptant l’égalité des deux sexes pour leur participation active dans tous les domaines pour la libération du pays. Elle compte faire entendre ces idéologies sur le territoire iranien, mais aussi au niveau international. Dans son action, elle réclame justice et veut retrouver l’endroit où les corps massacrés de ses compatriotes ont été inhumés, elle vient en aide à tous les iraniens en exil, et condamne absolument tous actes de violence non fondée et issue de l’intégrisme islamique et de l’oppression religieuse.

 

Acheter des tuniques longues pour femmes musulmanes en ligne
La stratégie des islamistes